13.9.13

après les petits, la rentrée des grands

Ce week-end annonce la rentrée des étudiants dans le supérieur. Pour survivre au changement de rythme après les vacances, pour se remettre d'une seconde sess', pour survivre aux guindailles à venir... Voici une petite compilation des livres de cuisine indispensables, tous édités chez Hachette cuisine.

Pour les kotteurs, le "Spécial Etudiants":
 Bien sûr il y a ceux qui rapportent les barquettes de maman et qui ne toucheront qu'au micro-onde pendant toute la semaine. Il y a ceux qui mangent des pâtes à la place du pain, ceux qui ne mangent plus parce qu'ils boivent... Mais il y en a toujours qui se font un point d'honneur à cuisiner, pour eux ou pour leurs co-kotteurs, pour leurs potes avant ou après une soirée, pour leur amoureux/se... Ceux-là, on sera toujours content d'être invité à leur table.
Ce livre-ci a plusieurs avantages:
1/. il tient tout seul comme un chevalet
2/. chaque recette prend une double page dont la photo donc facile à suivre et facile à réaliser
3/. les idées sont variées. Pas d'excuses pour manger le même menu de semaine en semaine
4/. il y a un chapitre pour ceux qui n'ont pas de four et une seule taque de cuisson
5/. on pense aux fauchés, à ceux qui n'ont pas le temps (mais oui, ils étudient!), à ce qui traînent dans les placards et à ceux qui ne peuvent se passer de desserts...

Pour ceux qui veulent faire les malins, doivent se taper les labos de chimie alors qu'ils veulent devenir médecin, ceux qui sont curieux de savoir comment et pourquoi ça marche, ceux qui s'intéressent à la gastronomie et, bien sûr, pour les futurs chimistes (y a pas de raison qu'ils finissent tous à faire des médicaments...): "La Cuisine C'est Aussi de la Chimie" de Arthur Le Caisne.
Les propos et conseils de chaque recette sont illustrés de dessins fort parlants. Les infos scientifiques donnent l'eau à la bouche (à bas le poulet rôti tout sec, l'oeuf mollet qui a fini dur, la mayonnaise qui ne monte pas...). Le livre est surtout basé sur la viande donc pour les carnivores uniquement!

Pour ceux qui partent en Erasmus et ne savent pas ce qu'ils retrouveront dans leur assiette: "Amérique du Sud - les meilleures recettes", toujours chez Hachette Cuisine

 Aussi pour les géographes, les ethnologues, les sociologues, les romanistes...
C'est l'occasion d'en savoir un peu plus sur les habitudes culinaires des argentins, boliviens, péruviens, brésiliens, chiliens, colombiens, équatoriens, vénézueliens, guyanais, uruguayens et paraguayens.
Si on reconnait certains échanges opérés lors de la colonisation (allers-retours de recettes diverses), s'il y a des points communs entre la cuisine de tous ses pays, chacune a son identité, colorée, épicée et qui transporte directement dans des paysages luxuriants, montagneux, aussi colorés que les plats.

Comme certain(e)s d'entre nous se rêvent déjà à la coupe du monde de foot au Brésil, voici une recette pour se mettre dans l'ambiance:

CANJA (soupe au poulet)
      Une recette parfaite en kot, il ne faut qu'une taque de cuisson, une marmite, une poêle, et un petit saladier!
Pr 4 personnes (ou 1 seule qui aura des restes pour les repas suivants!)
1 oignon
1 carotte
1 boîte de tomates pelées
1kg de morceaux de poulet
1,5l de bouillon de volaille
100g de lardons
4 càs de riz long
1 petit bouquet de persil plat
sel, poivre

Peler et émincer l'oignon.
Eplucher et couper la carotte en petits morceaux.
Dans une grande casserole (vous avez bien une marmite pour les pâtes, non?), verser le bouillon, ajouter les morceaux de poulet et l'oignon. Laisser cuire à feux doux pendant 45 minutes jusqu'à ce que le poulet soit cuit. Ne pas porter à ébullition. Laisser mijoter gentiment.
Retirer la casserole du feu. Enlever le poulet et le réserver dans un saladier.
Dans une petite poêle, faire revenir les lardons sans les faire brunir et encore moins brûler.
Ajouter les lardons au bouillon avec le riz, les tomates et la carotte. Saler, poivrer, laisser mijoter vingt minutes à feu doux jusqu'à ce que le riz soit cuit.
Tailler le poulet en lamelles, les remettre dans la soupe pour le réchauffer.
Servir et saupoudrer de persil plat émincé.

Pour ceux qui auraient voulu partir en Amérique du Sud: "Les recettes de Volver" de Enrique Tirigall.
Volver, ce sont 2 restos argentins se trouvant à Paris. Si on reste ici, on peut profiter des bons conseils pour le barbecue, de belles recettes parfumées aux multiples influences (espagnoles, italiennes, indiennes...) et dépaysantes sans demander des ingrédients disponibles uniquement dans la pampa.

Allez, santé à tous! N'oubliez pas de bien vous nourrir pour que votre cerveau fonctionne mais aussi, et surtout, parce que préparer et partager un repas, ça laisse les plus beaux souvenirs de soirée!

4.9.13

bonne rentrée culinaire!

Si certains sont en train de se battre avec du film plastique autocollant pour recouvrir des livres de calcul, d'histoire,de langue... je vous propose 3 livres pour vous donner de nouvelles idées de plats à préparer à la maison!
Au moins, vous ne devrez pas les mettre dans vos cartables mais si vous voulez les recouvrir...
Comme toujours, la rentrée littéraire vaut aussi pour les livres culinaires! Pas facile de faire un choix! Enfin, voici le mien mais qui s'étoffera peut-être (sans doute?) dans les semaines à venir!

J'ai eu un coup de coeur pour "Les Légumes de Monsieur Wilkinson" édité chez Hachette.
Vingt-quatre légumes sont présentés. Chacun a une petite carte d'identité (origine, saisonnalité, souvenir de l'auteur...), des informations sur la préparation en cuisine et quelques mots sur sa culture.
Bien que l'idée de récolter des légumes mûrs à point dans un jardin luxuriant me plaît, je suis moins attirée par le jardinage lui-même. Mr Wilkinson me donnerait envie de prendre la truelle et le rateau et de m'y mettre. Ne fut-ce que pour le fenouil et les poivrons!

Les illustrations et la mise en page sont vivantes et rendent hommage à tous ces légumes (même les choux de Bruxelles).
Les photos ont quelque chose de désuet tout en étant modernes et les recettes permettent d'oublier qu'il y a très peu de viande au menu. Ce n'est pas pour me déplaire, je trouve que la viande prend trop de place dans nos assiettes!

Je propose de partager la recette du fenouil glacé au sirop de vanille, servie après le plat principal pour digérer (le trou normand) ou avec un desser au chocolat pour le rafraîchir.
Ca vous paraît bizarre? Tentez et vous serez conquis!

1 fenouil moyen lavé
170g de sucre
1/2 gousse de vanille fendue et grattée

Dans une casserole, mettre le sucre, les graines et la gousse de vanille ainsi que 150ml d'eau. Porter à ébullition sur feu moyen, verser dans un autre récipient et laisser refroidir au frigo.

Tapisser un plat qui peut entrer dans votre congélateur de papier sulfurisé.
A l'aide d'une mandolin, émincer finement le fenouil dans le sens de la hauteur. Immerger directement les tranches obtenues dans le sirop vanillé.
Egoutter délicatement les tranches de fenouil pour enlever l'excédent de sirop (mais gardez-le) et les disposer sans les superposer sur le plat couvert de papier sulfurisé. Couvrir d'une nouvelle feuille et placer d'autres tranches de fenouil. Terminer par une feuille.
Laisser prendre au congélateur au moins 2 heures jusqu'à ce que les tranches soient congelées.
Servir dès la sortie du congélateur en encas, en trou normand ou avec votre dessert au chocolat.

Je vous suggère de récupérer le sirop vanillé pour parfumer de l'eau et vous concocter une boisson rafraîchissante, l'utiliser pour parfumer un sorbet ou même comme base d'une marinade pour du saumon.


Le deuxième livre, paru chez Marabout, s'appelle "Cuisine asiatique maison" de Bill Granger, restaurateur australien qui arrive à réaliser des plats asiatiques avec une liste d'ingrédients preque limitées et qu'on trouve facilement, à l'heure actuelle, dans les grandes surfaces.
Si les photos sont un peu répétitives, les recettes ne le sont pas et permettent de réaliser des plats rapidement en s'inspirant des cuisines indiennes, vietnamiennes, coréennes, chinoises, japonaises, thaïlandaises... De quoi ne pas laisser traîner vos conserves de lait de coco jusqu'à ce que la date de péremption ait disparu!

Et pour finir, une mini-bible qui reprend les recettes de Laure Kié, franco-japonaise, qui allie ses deux origines avec dextérité, des bentos à l'apéro, des plats classiques japonais revisités, avec le souci d'équilibrer les menus. Si vous n'y connaissez rien à la cuisine nippone mais aimeriez vous y mettre, si vous voulez changer vos lunchs (marre du jambon beurre), si vous voulez épater des invités avec des plats simples, sains, bien présentés... Ce livre est pour vous, aussi chez Marabout!